11 vérités sur les vaccins des animaux

Bon nombre d’idées reçues et de remise en question existent concernant la vaccination des animaux. Cependant la vaccination reste un moyen de prévention efficace concernant les maladies infectieuses des chats et des chiens  entre autres. Sur ces entrefaites passons en revues 11 vérités ou croyances  à propos des vaccins.

 

Idée N°1 : La vaccination est-elle dangereuse pour mon animal de compagnie ?

Non, avant leur mise sur le marché, les vaccins font l’objet de vérification des effets thérapeutiques concernant le patient. Il faut que le rapport bénéfice/risque soit favorable. Les vaccins doivent démontrer leur efficacité ainsi que leur innocuité. Parfois des réactions inflammatoires sont observées sur le point d’injection, mais cela reste bénin et éphémère. Les chocs allergiques existent mais demeurent assez exceptionnels.

Idée N°2 : Un animal âgé ne doit plus être vacciné ?

Faux : l’immunité des vaccins n’est pas acquise à vie, d’où l’importance de réitérer les rappels sur un animal jeune comme âgé. De plus un animal vieillissant sera plus vulnérable aux maladies infectieuses.

Idée N°3 : mon chat ne sort pas, dois-je le faire vacciné ?   

Oui, car les agents infectieux le rendant sensible peuvent être propagés par l’intermédiaire de mains non lavées, semelles de chaussures etc…

 

Idée N°4 : mon animal est malade puis-je procéder à la vaccination ?

Non, un animal malade ne peut pas être vacciné car la réponse immunitaire ne serait pas optimale.

Idée N° 5 : la vaccination est-elle obligatoire ?

Non pour la majorité des vaccins elle n’est pas obligatoire. Néanmoins, la vaccination antirabique l’est, si vous traversez certaines frontières et si vous possédez un animal de 1ere et 2eme catégories.

 

Idée N° 6 : la vaccination protège contre les parasites et bactéries ?  

Les vaccins protègent contre les virus, parasites et bactéries et réduisent les menaces de contamination liées à l’excrétion parasitaire.

 

Idée N°7 : les rappels vaccinaux ont-ils lieu tous les ans ?

En général oui, mais certains protocoles fluctuent suivant le contexte, l’état de l’animal. En règle générale les deux premières injections ont lieu dès l’âge de deux mois, puis un rappel doit être effectué annuellement pour une protection optimale.

 

 Idée N° 8 : Comment se déroule la vaccination de mon animal ?

Dans tous les cas la vaccination est réalisée par un vétérinaire. Lors de la consultation, le vétérinaire procède à un bilan de santé de l’animal. Suite à ce check-up le professionnel en santé animale vaccine le chat ou le chien.

 

Idée N° 9 : Les vaccins occasionnent-ils des effets secondaires ?  

Oui malgré la sécurité d’utilisation, les vaccins peuvent dans certains cas occasionner des effets plus ou moins secondaires. (Fatigue, légère fièvre, irritations cutanées).

 

Idée N° 10 : faut-il vacciner contre toutes les maladies ?

Il existe certaines maladies communes à l’homme et l’animal appelé zoonoses, donc vacciner les animaux, permet de protéger les humains. Pour exemple connu, la rage, maladie mortelle ne s’est plus installée en France depuis 2001. Les rares cas observés émanaient d’animaux importés de pays non indemne de la rage.

Idée N° 11 : je ne dois pas vermifuger mon animal avant sa vaccination ?

Afin d’être en bonne santé, un animal doit être vermifugé afin de maintenir un bon système immunitaire. Si votre animal doit être vacciné et vermifuger, prévoyez le vermifuge plusieurs jours avant sa vaccination. La réponse immunitaire en sera que plus favorable.

 

Vous l’aurez compris, l’objectif de la vaccination est un acte préventif sérieux de médecine qu’il ne faut pas négliger. Ainsi, si un animal vacciné et mis en contact avec un agent pathogène, son organisme réagira plus favorablement grâce aux anticorps afin de le protéger.


 

journaliste, rédactrice en chef

 

 

 

 

 

Gerset Bénédicte. Journaliste. Rédactrice

————————————————————————————————————————

Afin de mieux protéger votre animal, pensez à Animaux santé . Le spécialiste de l’assurance chien et chat ! 

animaux santé mutuelle santé