Animaux et Coronavirus : l’exactitude des liens entre le Covid-19 et les animaux domestiques

animaux-et-coronavirus

Depuis son apparition en décembre 2019 en Chine, les recherches sur le Covid-19 nous permettent d’avoir désormais de réelles connaissances acquises concernant la communication du virus entre l’humain et l’animal.

 

 

Ce ne sont que 7 cas répertoriés actuellement au niveau mondial dont 5 chats, et 2 chiens à Hong-Kong ayant été diagnostiqué Covid-19. Alors dans ces conditions allons droit au but : nos boules de poils ne sont pas des relais du coronavirus.

 

Que ce passe t-il vraiment avec les animaux domestiques ?

 

Pas grand-chose en fait. Selon des tests menés en laboratoire et ceci dans des conditions extrêmes et expérimentales aux antipodes de la réalité sur des chats inoculés de doses très importantes de SARS-CoV2 les résultats prouvent d’une part : que les chats ont une susceptibilité personnelle, spécifiquement les chats jeunes ou les chatons. L’expérimentation montre que le virus circule très mal entre chats infectés et chats non infectés et que tous les animaux ayant participé à cet essai avaient développés des anticorps contre le virus.

 

Des essais analogues sur des chiens prouvent une absence de transmissibilité entre des chiens inoculés et des chiens sains. Ce qui amène à conclure : il n’y a pas de transmission du virus d’un animal à l’homme. Donc pas de danger pour votre animal. Il est bon de rappeler aussi qu’un animal peut être porteur du virus, mais sans forcément développer le moindre symptôme. Par ailleurs si les animaux étaient d’importants réservoirs, l’importance de l’épidémie aurait été toute autre, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

 

O Poils Magazine

Laisser un commentaire