L'AVC est un accident cérébral à ne pas prendre à la lègère

 

Qu’est-ce que l’accident vasculaire cérébral?

C’est la survenance instantanée de troubles neurologiques liés à la cessation de la circulation du sang dans une région du cerveau. Cette pathologie était assez rare au paravent chez le chien, mais s’amplifie aujourd’hui. Chez le chat l’AVC est vraiment très rarissime !

L’AVC est en quelque sorte un infarctus cérébral, ou AVC ischémique. La circulation sanguine peut plausiblement être rompue par plusieurs processus.

Rupture de vaisseau sanguin. Saignement autour du cerveau ou dans celui-ci même. Il y a dans ce cas précis hémorragie cérébrale. Obstruction vasculaire. Il y a obstacle, et le sang ne vascularise plus la zone du cerveau.

Symptômes d’alerte

Convulsion inexpliquée, instabilité immédiate concernant la marche, ou l’équilibre, faiblesse et engourdissement de membres, difficulté subite à avaler ou déglutir, amnésie ou absence soudaine, quelquefois coma.

Devant la survenue d’un ou plusieurs symptômes, consultez très rapidement votre vétérinaire car il s’agit d’une urgence vitale. Plus l’animal est soigné rapidement moins les séquelles risquent d’être importantes.

Diagnostiquer L’AVC

Examen clinique avec prise de tension, auscultation du cœur etc. Recherche d’une cause cardiaque ou vasculaire. Examen neurologique afin de déterminer la sévérité des lésions puis de donner une information sur les zones atteintes du cerveau, Scanner ou IRM cela permet d’estimer s’il s’agit d’un AVC ischémique ou hémorragique.

Soigner L’AVC

Si l’animal est handicapé physiquement, une rééducation peut être proposée dans un centre spécialisé. Vous pouvez vous aussi à l’aide d’une baignoire avec de l’eau salée rééduquer tranquillement votre ami. Attention cependant à ne pas lui infliger des séances trop longues. 15 minutes avec de petites pauses suffisent une à deux fois par semaine.

Un traitement médicamenteux sera aussi prescrit, temporairement ou à vie selon.

Comment gérer vous-même l’AVC ?

Chose extrêmement compliquée sur le plan psychologique, et organisation. D’une part l’animal ne devra pour ainsi dire ne JAMAIS rester sans aucune surveillance. Une crise arrive vite, et sans prévenir… De plus éviter à tout prix de paniquer lors de la survenue de crise, je sais cela n’est pas facile pour vous, mais pour l’animal c’est encore pire. Par ailleurs il faut retenir qu’un animal ayant fait un ou des AVC n’en guéri pas vraiment. Malgré toutes les précautions que vous prendrez, une récidive sera toujours possible.

O POILS MAGAZINE

Pensez à souscrire une assurance spécifique afin de bénéficier du remboursement de consultation de votre chat ou chien. Rendez-vous ici grâce au comparateur d’assurance d’Itandi.fr et trouvez une assurance adaptée à votre budget.

vétality, o poils magazine

 

 

 

 

 

 

Commandez  chez notre partenaire de confiance Vétality et profitez de 5 % de remise immédiatement en donnant le code VETALITYTESTONS sur votre commande.

 

 

Laisser un commentaire