Cagnottes en lignes pour animaux : un micmac obscur

Quelques pistes à savoir concernant les financements participatifs en ligne

Quelques pistes à savoir concernant les financements participatifs en ligne

Nombreux sont les exemples de financements participatifs fleurissants sur la toile. Attention aux SOS d’appels aux dons pour animaux en détresse où les instigateurs jouent bien souvent sur la sensibilité des âmes charitables.

Tout commence bien souvent par une photo expressive, accompagné d’un écrit alarmiste, et le tour est joué. Le jackpot est en marche… La diffusion de ces billets se répand comme une traîné de poudre, et c’est là que le bât blesse.

Renseignez-vous avant de donner

 

Vous désirez donner à un particulier en manque de deniers afin de faire soigner son animal, scrutez à la loupe le motif réel de la demande. La cagnotte doit être libellée si possible avec un vrai patronyme, sinon méfiance ! L’excuse de vouloir garder l’anonymat lorsque l’on est de bonne foi, n’est guerre plausible. Par ailleurs la cagnotte doit d’être généralement accompagnée de pièces justificatives concernant l’emploi des dons. N’hésitez pas à demander des renseignements précis. Il est vrai qu’il n’existe pas exactement d’encadrement relatif aux financements participatifs concernant les particuliers. Tout se joue donc sur la bonne foi.

Qu’en est-il à propos des organismes ?

 

Une fois votre don effectué, le donateur doit pouvoir recevoir un reçu fiscal soit par courrier, ou par email. Ce dernier servira pour des déductions fiscales à condition que l’organisme soit reconnu d’utilité publique ou d’intérêt général. L’organisation demandeuse de fonds doit apposer clairement ses coordonnées sur la plate-forme servant à la diffusion de son financement participatif. (nom ou la raison sociale, le domicile ou le siège social, le numéro de téléphone, le capital social et le numéro d’immatriculation au  registre du commerce et des sociétés de l’exploitant le cas échéant).

O poils magazine