La pilule est loin d'être la meilleure solution

La pilule est loin d’être la meilleure solution

Souvent utilisée afin d’éviter la stérilisation chez la chatte et écarter tout risque de portées, la pilule contraceptive n’est pas sans aucuns dangers.

Suite à maintes plaintes de propriétaires la commission nationale de pharmacovigilance vétérinaire a eue pour obligation de communiquer clairement des effets indésirables des pilules à base de magestrol. Les protestations portaient sur le manque d’informations liées aux risques escortant la prise de ce médicament, tant sur la notice que lors de sa vente.

Effets néfastes édifiants

Le cycle de la chatte se trouvant bloqué cela déstabilise le fonctionnement des ovaires, de l’utérus, et conduit à des risques de pyomètres et de tumeurs mammaires graves. La chirurgie est lourde et coûteuse et de plus le risque de récidives ou bien de métastases reste fréquent.

Les tumeurs situées sur les mamelles du bas ont 90% de chance d’être malignes…. Des déséquilibres hormonaux sont également à prendre en compte ainsi que l’émergence de diabète.

Par ailleurs la fiabilité de la pilule reste un risque à ne pas négliger. Entre les rejets discrets par l’animal, ou les oublis du propriétaire le danger de gestation est réel ! De plus poursuivre la pilule pendant que votre chatte est peut être gestante sans le savoir incombe à l’animal un risque mortel.

La crédibilité de la stérilisation chirurgicale reste la meilleure et la plus sure solution afin de palier à certaines complications, mais aussi de stopper le lourd problème de prolifération.

O POILS MAG

 

Laisser un commentaire