Coronavirus : vétérinaires, SPA, animaleries…le point

Face à l’augmentation des cas de COVID-19 Édouard Philippe a annoncé la fermeture des endroits publics «non indispensables» aux concitoyens français. Les animaux de compagnie seront-ils impactés par ses nouvelles mesures restrictives ? Votre magazine vous éclaire.

SPA et refuges animaliers : services restreints

Les personnels des structures assureront bien évidemment le quotidien des animaux présents, mais le public n’est plus autorisé à pénétrer dans les lieux afin de promener les chiens, d’adopter un animal, ou de venir en simple visite pour une action bénévole.

 

Magasins animaliers ouverts ou fermés au public ?

Bruno Le Maire à assuré que les animaleries et magasins d’alimentation pour animaux resteront bien ouverts et disponibles à la clientèle désireuse de s’achalander. Ce type de commerce passe dans les indispensables. Néanmoins les commerces proposant des livraisons à domicile continueront cette prestation de service sous condition de « livraison sans contact ».

 

Le point vétérinaire

Le communiqué du 15 mars 2020 ne classe pas les cliniques ou cabinets de soins vétérinaires parmi les établissements recevant du public soumis à l’obligation de fermeture jusqu’au 15 avril 2020. Ainsi, la profession vétérinaire continuera sa mission d’assurer la continuité de ses services auprès des animaux nécessitant des soins qui ne peuvent être différés sans mettre en danger leur santé. Afin de vous assurer la prise en charge de votre animal, il est vivement conseillé de contacter au préalable votre professionnel de santé animale par téléphone.

 

 

O Poils Magazine

 

One thought on “Coronavirus : vétérinaires, SPA, animaleries…le point