Covid-19 : être positif et vivre avec son animal de compagnie

Selon une étude appelée Covidac conduite par l’école vétérinaire VetAgro Sup de Marcy- l’Étoile (Rhône) le risque d’être positif au Covid-19 chez les animaux de compagnie serait huit fois plus élevée. Point de vue et tour d’horizon de votre magazine.

 

Animal de compagnie et personnes positives

Le collectif multidisciplinaire qui a réalisé cette étude avait pour vocation de mesurer l’activité de la propagation du virus chez les animaux domestiques. Des prélèvements sanguins ont été effectués envers deux groupes d’animaux. L’un était composé de 47 animaux dont 13 chiens et 34 chats analysés comme étant à danger élevé parce que résultant d’un foyer impacté par la Covid-19. Le deuxième groupe d’animaux juger à risque modéré se composait de 28 animaux (16 chats et 22 chiens) dont la position des propriétaires  vis-à-vis de la Covid-19 était ignorée.

Chez les animaux à risque modéré seulement un chat comportait des anticorps. En contrepartie le groupe à risque élevé présentait un taux de 20% d’animaux positifs, ce qui signale une circulation du virus beaucoup plus importante.

Cette recherche en sérologie n’a en revanche pas permis d’identifier d’une manière ou d’une autre la provenance des contaminations. Néanmoins dans l’expectative de recherches plus concrètes, il est recommandé aux personnes positives à la covid-19 de ne pas être en contact avec les animaux de compagnie selon la source de l’étude.

 

De prochaines prospections  auront pour action d’évaluer le risque de contamination de l’homme à l’animal, mais cette fois à plus grande envergure.

O POILS MAGAZINE

journaliste, rédactrice en chef

 

 

 

 

____________________________________________________________________________________________________________________________

Auteur de l’article

Gerset Bénédicte journaliste, rédactrice.

 

One thought on “Covid-19 : être positif et vivre avec son animal de compagnie