Épidémie-CODIV-19 : en raison du confinement les refuges arrivent à l’engorgement

Depuis le début du confinement, les animaux présents dans les refuges se trouvent être les victimes collatérales concernant l’épidémie du coronavirus. Adoptions et visites interdites, les refuges sont en pleine souffrance.

 

La SPA interpelle les préfets pour l’obtention de dérogation

 

Jacques-Charles Fombonne président de la SPA tire la sonnette d’alarme : « au niveau national, approximativement 3500 animaux seront privés d’adoption, et ceci rien que sur un mois, il y a donc urgence… D’ici peu, nous ne pourrons plus accueillir d’animaux et malheureusement les animaux arrivant en fourrière risquent d’être euthanasié avant le délai de sortie prévu par la loi ».

La SPA tente donc d’attirer l’attention des préfets afin d’autoriser les adoptions pendant le confinement afin de désengorger les refuges. Dans un communiqué, la SPA précise à ces derniers que : les procédures d’adoption seront pleinement simplifiées et accompli par le biais d’internet, donc pas de contact direct avec les animaliers des refuges. Pour l’instant, les préfets du Tarn et de la Somme ont répondu positivement face à cette urgence.

Un coup de patte de la SPA pour soulager les hôpitaux

Tout comme les vétérinaires, la SPA a présenté au ministère de la santé une mise à disposition de respirateurs pour les services de réanimation. Ces appareils sont d’ordinaire utilisés pour les soins des animaux dans les refuges dotés de cliniques vétérinaires.

 

O Poils Magazine

      

One thought on “Épidémie-CODIV-19 : en raison du confinement les refuges arrivent à l’engorgement