La leucose féline : signes, causes, prévention et traitement

La leucose féline est une maladie virale contagieuse très grave. Son virus est proche du FIV communément appelé sida du chat. Il est intéressant d’apprendre à l’identifier pour mieux l’appréhender.

 

Les modes de transmission du virus  de la leucose sont multiples (salive, urine, acte de reproduction, griffure, morsure, liquide lacrymale) … La leucose féline est contractée par des chats ayant accès à l’extérieur contaminé par d’autres déjà porteurs du virus. À noter que la contamination peut se faire de manière transplacentaire, (placenta ou lait).  C’est-à-dire qu’une chatte porteuse, peut le transmettre à ses petits chatons durant la gestation.

 

Signes avant-coureur

 

Symptômes : amaigrissement, fièvre, anémie, affections réitératives comme abcès, coryza chronique, avortement de la chatte, relative à la faiblesse immunitaire. Malgré tous ces symptômes la maladie n’est pas toujours évidente à reconnaitre, elle peut être confondue avec d’autres.

 

Un dépistage rapide

Quand et comment effectuer un dépistage de la maladie ?

. Suite à une bagarre avec d’autres congénères.

. lorsqu’un chat présente des signes cliniques.

. lorsqu’un chat partage son foyer avec d’autres chats déjà infectés. Dans ce cas, un test annuel est vivement conseillé.

Le dépistage est un acte rapide, car quelques gouttes de sang suffisent à poser un diagnostic pour la recherche d’anticorps du virus. De manière générale le test FeLV et FIV sont faits ensemble.

Concernant un éventuel traitement, il n’en existe aucun de précis, les soins envers cette maladie restent palliatifs. Le but sera de lutter contre les affections bactériennes à base d’antibiotiques pour en réduire les diverses inflammations. Lorsque les symptômes se manifestent, la survie de l’animal et d’environ deux ans car l’état de ce dernier se dégrade bien vite.

 

O POILS MAGAZINE