La rentrée des chasseurs c’est pour dimanche

La saison de la chasse débute ce dimanche 8 septembre pour un peu plus d’un million de chasseurs.

 

 

Lors de la période de chasse, il est excessivement important de se montrer très vigilant tandis que l’on se promène avec son chien. Un drame est si vite arrivé !

 

Rester vigilant et prenez des précautions

 

Tout baladeur doit se montrer très attentif, et bien respecter les panneaux mentionnant qu’il y a de la chasse. De plus, un bon contrôle sur son animal est fortement conseillé. Ne jamais le perdre de vue afin de pouvoir l’appeler en cas de danger.

 

Si un doute subsiste à ce sujet, préférez la promenade en laisse.

 

Avoir bien en tête que votre chien peut subir toutes sortes de blessures causées par le gibier, les chasseurs ou par les autres chiens participant à une partie de chasse.

 

Avant la promenade une petite précaution s’impose : vous prémunir si possible d’une trousse de premier secours pour le soigner dans l’urgence le cas échéant. Ne pas oublier le numéro du vétérinaire le plus proche.

Lors de la promenade habillez-vous avec des couleurs bien voyantes.

 

Bon à savoir

 

La chasse sur les chemins ruraux en règle générale est exclue, mais par prudence faites vous le confirmer en mairie.

 

Pendant une période de chasse, les chasseurs peuvent chasser sur un terrain où se trouvent des animaux domestiques, ou du bétail, s’ils bénéficient d’un droit de chasse. Mais ne doivent en aucun cas effrayer les animaux si trouvant ou les laisser s’échapper.

 

Le balisage n’est pas obligatoire lors d’une action de chasse, mais il est recommandé, et les panneaux doivent être retirés en fin de battue.

 

Concernant la distance de tir, aussi curieux soit-il n’existe pas. En revanche le tir à une distance inférieure à la portée du fusil en direction des habitations, chemins, routes, et autres lieux de vie ou passage sont strictement interdits.

 

Promener son chien détaché en forêt ou en campagne est autorisé, mais le chien doit rester sous le contrôle de son maître, sinon il sera considéré en état de divagation. Ceci est passible d’une amende, et en cas de blessure en rapport avec une partie de chasse en cours, les recours restent illusoires.

 

Les chasseurs n’ont pas le droit de tirer sur les chats domestiques ou sauvages ou espèces protégées.

 

Pour terminer il est sage d’éviter les endroits où se pratique la chasse !

O Poils Magazine

Laisser un commentaire