Le chaton péruvien Lee ne sera pas euthanasié

lee-le-chaton-ne-sera-pas -euthanasié

Belgique-Anvers

La bonne nouvelle est tombée ce vendredi, le juge des référés d’Anvers n’a pas ordonné l’euthanasie du jeune chaton.

 

L’agence fédérale pour la sécurité de la chaine alimentaire (AFSCA) ne soupçonnait que le petit félin soit porteur de la rage. La propriétaire du chaton, une étudiante de 23 ans avait dû rentrer du Pérou début avril pour cause d’épidémie du coronavirus. Elle avait ramené Lee dans ses bagages, petit chat adopté à Cuzo. Cependant l’Afsca n’avait pas donné l’autorisation de rapatriement de l’animal en provenance du Pérou car ce dernier étant considéré comme pays non indemne de rage. Le dilemme portait aussi sur le fait que Lee, bien que vacciné contre la rage n’est pas été suffisamment placé longtemps en quarantaine.

 

Sur ces entrefaites l’Afsca avait pris pour décision fin avril d’euthanasier le chaton. Sa propriétaire Sélena Ali avait contesté cette disposition en plaçant son chaton à l’abri.  L’agence fédérale pour la sécurité de la chaine alimentaire avait donc saisi la justice en référé avec pour requête l’euthanasie du chaton, accompagnant sa demande d’une indemnité de 5000 euros de l’heure pour non-restitution du chaton. Ce jour, l’agence fédérale a débouté l’Afsca de toutes ses demandes.

O Poils Magazine

 

 

Laisser un commentaire