Les aoûtats chez le chien et le chat

Généralement trouvés sur le chien ou le chat, les aoûtats sévissent au cours de la période estivale, et plus généralement au mois d’août. Petits parasites minuscules provoquant souvent des démangeaisons assez violentes, voici une source d’information pour apprendre à les détecter.

 

Portrait de l’aoûtat

 

Petits acariens d’environ 0.3 mm de couleur rouge, invisibles à l’œil nu ils vivent dans l’herbe des jardins, prairies ou champs. Le terme d’aoûtat désigne plus particulièrement la larve de l’acarien qui agit l’été mais surtout au mois d’août sur notre territoire.

Les aoûtats ont un cycle de développement assez précis commençant par le stade larvaire. Mesurant environ 0.1 à 0.2 mm elle se colonise sur la peau des animaux, mais aussi de l’homme. Les larves d’aoûtats ne sucent pas le sang, elles injectent à l’intérieur de la peau des enzymes pour prédigérer les cellules et ensuite les aspirer. Ce sont ces enzymes qui attaquent la surface de la peau, et qui irritent. Après avoir mangé elles regagnent les sols et continuent leur cycle de développement habituel.

 

Symptômes liés

 

La réaction enzymatique provoque deux effets dont : une lesion de surface sur les peaux, et une réaction de prurit ( démangeaison). Les démangeaisons persistent quelques jours à quelques semaines, même lorsque le parasite est redescendu au sol.   

Les piqures sont indolores chez le sujet touché, néanmoins la réaction allergique reste assez vive, et l’animal aggrave la blessure en se léchant spontanément. Il provoque alors une infection.

 

Voici les éléments réunis pour un diagnostic

 

Les aoûtats sont présents de la fin juillet jusqu’à environ première quinzaine de septembre, mais la durée de la période est variable selon les régions.  Les lésions cutanées se situent principalement entre les doigts, sur la face autour des yeux, à la face interne des membres au niveau des plis, sur l’abdomen, à la base des oreilles, mais aussi dans les plis auriculaires.

 

Traitement médical

 

Dans tous les cas une consultation vétérinaire est largement conseillée pour confirmation du diagnostic. Il faudra traiter l’animal au plus vite jusqu’à complète disparition des aoûtats. Un traitement oral, une lotion ou pommade pour application locale devraient suffire dans l’hypothèse où l’allergie est rapidement découverte. Bien traité tout devra rentrer dans l’ordre en une petite semaine.

 

O Poils Magazine

Pensez à souscrire une assurance spécifique afin de bénéficier du remboursement de consultation de votre chat ou chien. Rendez-vous ici grâce au comparateur d’assurance d’Itandi.fr et trouvez une assurance adaptée à votre budget.

vétality, o poils magazine

 

 

 

 

 

Pour prendre soin du pelage de vos animaux ayez le réflexe Vétality votre animalerie en ligne. Profitez de- 5% immédiatement sur votre commande avec le code VETALITYTESTONS.

 

Laisser un commentaire