Les chiens et les chats dans le collimateur de la commune

Les habitants restent circonspects face à l'arrêté municipal

Les habitants restent circonspects face à l’arrêté municipal

Insolite

Oise. Feuquières

La commune à publier un arrêté afin de sanctionner les propriétaires de chiens aboyeurs.

 

Il ne fait pas bon à être chien à Feuquières. Le conseil municipal a voté récemment un décret interdisant les chiens d’aboyer afin de ne pas déranger les habitants. Cette ordonnance donne les pleins pouvoirs à l’élu de la petite commune Jean-Pierre Estienne de verbaliser les propriétaires de chiens braillards d’une amende de troisième classe en cas de plainte. La décision du vote a été motivée suite à des altercations entre citoyens.

Comment faire respecter l’arrêté ?

 

Plusieurs idées ont fusé depuis. « Des colliers anti-aboiements, où des enclos styles murs anti-sons en passant par des cours d’éducation canine ont été suggérés ». Dans la bourgade la décision surprend et fait grincer des dents. « Avoir des animaux lorsqu’on est à la campagne, il n’y a rien de plus normal, et de plus entendre aboyer un chien ou chanter un coq n’a rien détonnant s’exclame une habitante, il faut privilégier la discussion avec ses voisins. »

Les chats passent aussi à la trappe

 

Certains habitants dénoncent des agissements contre les félins. « L’année dernière ils étaient aussi dans le viseur de certaines personnes. Sous peu les chats errants seront trappés dans le cadre d’une campagne de stérilisation. Manifestement les animaux Feuquiérois n’ont qu’à bien se tenir !

 

O POILS MAGAZINE